Catastrophe naturelle : la Ville reconnue

Les chantiers navals, les pieds dans l'eau...  / © Mairie de Villeneuve-la-Garenne
Le 09 juin 2016

Suite aux intempéries ayant entraîné d’importantes crues, le Conseil des ministres du mercredi 8 juin a décrété l’état de catastrophe naturelle. Le 15 juin, Villeneuve-la-Garenne était reconnue en état de catastrophe naturelle.

Les intempéries du printemps auront eu raison du niveau de la Seine. La rivière est montée jusqu’à 6,10 mètres (crue constatée le samedi 4 juin - station Austerlitz) provoquant ainsi des inondations. Mercredi 8 juin, l’arrêté de catastrophe naturelle a été établi en Conseil des ministres. Publié dès le jeudi 9 juin au Journal officiel, il permettra aux sinistrés d’être indemnisés plus rapidement. Villeneuve-la-Garenne a aussitôt déposé un dossier auprès des services de l’État afin que la commune soit reconnue en « état de catastrophe naturelle ».

Mercredi 15 juin, le ministre de l’Intérieur a indiqué que de nouvelles communes touchées par les récentes intempéries ont été reconnues en état de catastrophe naturelle. Leur liste est publiée par arrêté au Journal officiel du jeudi 16 juin.
Ainsi, Villeneuve-la-Garenne est reconnue en état de catastrophe naturelle au titre du motif suivant : inondations et coulées de boue du 28 mai au 5 juin 2016.

À compter de la parution de l'arrêté, les assurés ont 10 jours pour déclarer leur sinistre auprès de leur assurance. 

L'Association française de l'assurance rappelle que « tous les contrats d'assurance de biens (multirisques habitation, multirisques entreprise, …) comportent obligatoirement une garantie catastrophes naturelles. Dans les communes décrétées en état de catastrophe naturelle, les dommages matériels provoqués par les inondations peuvent être pris en charge au titre de cette garantie dans les limites et conditions des contrats d'assurance qui ont été souscrits. »

Enfin, sachez que les assureurs ont deux mois pour verser une première provision et trois mois pour indemniser intégralement.

À télécharger

Publié le 09 juin 2016