Dépannage à domicile : faites-vous dépanner pas arnaquer !

Avant toute intervention d'un dépanneur, renseignez-vous sur ses tarifs et le déroulé de la réparation.  / © Fotolia.fr
Du 11 septembre au 31 décembre 2017
Prévention,  Sécurité

Une porte d'appartement claquée avec vos clés à l'intérieur, une fuite d'eau qui se transforme en inondation... C'est dans des moments comme ceux-là où faut il garder son sang froid et avoir les bons réflexes et faire attention aux arnaques. Des dépanneurs peu scrupuleux sont de plus en plus nombreux à agir au domicile des particuliers. Pour éviter ces escroqueries, un appel à la vigilance est lancé, accompagné de conseils pratiques.

Les outils utilisés par les entreprises indélicates sont nombreux et bien rodés : publicités agressives, achat d'espaces dans les guides pratiques ou les annuaires, utilisation de faux logos officiels. Les infractions relevées au cours des dernières enquêtes sont nombreuses et d’une gravité particulière : des manquements à l’obligation d’information précontractuelle, des infractions aux règles encadrant le démarchage à domicile, ou des abus de faiblesse.  

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) appelle à la vigilance face à ces escroqueries liées au dépannage à domicile. 

10 conseils pratiques pour éviter les arnaques

  • Attention aux prospectus d’aspect « officiel » déposés dans les entrées d’immeubles ou chez certains commerçants ; n’utilisez pas ces numéros de téléphone.

  • Anticipez et élaborez vous-même votre liste de numéros d’urgence.

  • Privilégiez le recours à des professionnels recommandés par vos proches, par les fédérations professionnelles ou préalablement identifi és.

  • N’acceptez pas des réparations au motif qu’elles seront prises en charge par votre assureur.

  • N’acceptez que les travaux d’urgence, les prestations supplémentaires pourront être effectuées plus tard.

  • Avant toute intervention, demandez à consulter les tarifs et exigez un devis détaillé et écrit ; ne signez aucun devis qui vous paraisse démesuré.

  • Si le devis est trop élevé ou s’il n’est pas clair, ne donnez pas suite et contactez un autre prestataire

  • Conservez les pièces remplacées ou annoncées comme défectueuses.

  • Déposez un double de vos clés chez une personne de confiance : gardien, proches

  • Porte claquée à minuit ? Une nuit d’hôtel peut être la solution la moins onéreuse.

Que faire quand on est victime ?

N'hésitez pas à déposer plainte pour escroquerie auprès du commissariat de police, ou auprès du procureur de la République. Ne vous laissez pas intimider par d'éventuelles relances menaçantes pour le paiement des sommes exigées.

Coordonnées

Commissariat de police
(17 rue du Fond-de-la-Noue). Ouvert 24h/24 et 7J/7.
Tél. : 01 47 92 76 10.

À télécharger

Publié le 28 août 2017