Des aides pour acheter un véhicule propre

Actualités,  Transports-Mobilité,  Environnement,  Citoyenneté

La mise en place de la Zone à Faible Emissions métropolitaine depuis le 1er juin 2021 entraîne l’interdiction de la circulation des véhicules Crit’Air 4, 5 et non classées au sud de la ville. Pour aider les franciliens à rouler plus propres, des dispositifs d’aides au remplacement de son véhicule sont proposés par l'Etat et la Métropole du Grand Paris.

Pour vivre dans un cadre moins pollué, l’instauration d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE) a été votée par la Métropole du Grand Paris (MGP), compétente en matière d’environnement. Cette mesure vise à éliminer progressivement de la circulation des véhicules les plus polluants dans un périmètre francilien correspondant à l'intramuros de l’A86. 

ZFE-M au sud de la ville

Pour être en conformité, Villeneuve-la-Garenne a rejoint le dispositif métropolitain pour la mise en place de l’étape 2, visant à renforcer la ZFE métropolitaine existante. A compter du 1er juin 2021, les véhicules Crit’Air 4, 5 et non classés sont interdits à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86, y compris sur le boulevard périphérique et dans les bois de Vincennes et de Boulogne. 

En conséquence, une zone à faibles émissions mobilité est créée à compter sur les voies de la commune de Villeneuve-la-Garenne situées au Sud de l' A86 et listées ci-après :

  • Quai du Moulin de Cage ;

  • Boulevard Gallieni dans sa portion comprise entre la rue de la Bongarde et l'avenue du vieux chemin de Saint Denis ;

  • Avenue de la Longue Bertrane ;

  • Avenue Jean Mermoz ;

  • Avenue Marc Sangnier ;

  • Avenue du Vieux Chemin de Saint Denis ;

  • Rue de la Bongarde ;

  • Rue de la Litte;

  • Chemin de la Litte ;

  • Rue Camille du Gast.

La circulation y est interdite pour les véhicules appartenant aux catégories « Crit' Air » 4, 5 et non classés, conformément à la classification établie par l'arrêté du 21 juin 2016 susvisé:

  • Deux roues, tricycles et quadricycles à moteur, du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures, exceptés les jours fériés ;

  • Voitures, du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures, exceptés les jours fériés ;

  • Véhicules utilitaires légers, du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures, exceptés les jours fériés ;

  • Poids lourds, autobus et autocars, tous les jours de 8 heures à 20 heures.

Des exceptions existent pour certains véhiculent et dans certains cas renseignés dans l'arrêté consultable ci-contre. il s'agit notamment de véhicules de sécurité civile ou de solidarité. 

Vignette Crit’Air sur son pare-brise

Pour continuer à circuler, les automobilistes doivent coller sur leur pare-brise la vignette Crit’Air comme cela se fait déjà à Paris. Une des priorités du Plan Climat Air Energie Métropolitain (PCAEM - adopté en novembre 2018) dont la ZFE est une action stratégique, est justement d’améliorer la qualité de l’air et de suivre les principales recommandations de l’Organisation Mondiale de la santé. 

Jusqu’à 19 000 euros d’aides cumulées pour l’achat d’un véhicule propre neuf

La ZFE vise à accélérer le renouvellement du parc roulant, à horizon 2030. Cela se fait grâce à l’accompagnement des professionnels et des particuliers, notamment pour les plus modestes.
L’accès aux aides financières est facilité grâce :

En effet, depuis le 1er juillet 2019 : 

  • il est possible de déposer un dossier unique de demande de subvention concernant les aides de l’Etat et de la Métropole du Grand Paris, 

  • et bénéficier d’une aide allant jusqu’à 19 000€ pour l’achat d’un véhicule « propre » neuf 

  • et jusqu’à 12 000€ pour l’achat d’un véhicule propre d’occasion, incluant la surprime ZFE de 1 000€. 

La ZFE doit aussi être un accélérateur au développement des transports en commun et des mobilités alternatives avec, entre autres, le plan vélo métropolitain, Vélib’ Métropole, ou encore le déploiement de 5 000 bornes de recharges de véhicules électriques Métropolis d’ici à 2022. 

La mise en place de la ZFE se traduira par une réduction des nuisances sonores, une amélioration de la qualité de vie et une plus grande attractivité du territoire, des bénéfices qui s’étendront bien au-delà de l’A86. 

À télécharger

Publié le 19 juin 2021