Face à la crise, la coordination des acteurs de santé villenogarennois

Du 11 mai au 30 juin 2020
Actualités,  Santé,  Prévention

Dès le 25 mars, le 06 24 52 27 16, numéro unique d’appel pour les consultations médicales spécial Covid-19 a été mis en place par la Ville de Villeneuve-la-Garenne et son CCAS en coordination avec les professionnels libéraux du Pôle de Santé Universitaire Gennevilliers/Villeneuve-la-Garenne.

Cette permanence d‘appel a permis de traiter 259 appels et d’assurer le suivi des patients présentant des symptômes liés au Covid-19, d’informer les proches de patients asymptomatiques et si nécessaire d’orienter vers les urgences du 15.

Derrière ce numéro, des médecins généralistes exerçant sur Villeneuve, des médecins scolaires, un médecin à la retraite, des internes en médecine générale, une infirmière qui « chaque jour, rassurent les patients et les incitent au confinement», indique Thierry Mazars, généraliste sur Villeneuve-la-Garenne avant de préciser l’autre intérêt d’un tel dispositif : «Nous avons fait hospitaliser plusieurs patients venus consulter dans les créneaux Covid dans les cabinets médicaux avec difficultés respiratoires nécessitant une oxygénothérapie.»

La coordination des professionnels de santé et des partenaires a permis de faire face au défi sanitaire.

Comment ? En s’entendant sur des protocoles communs à tous :

. Orientation des patients vers leur médecin traitant ou si ce dernier était indisponible, orientation vers un médecin exerçant sur la Ville,

. Téléconsultation et plages horaires spécifiques de consultation en cabinet pour éviter le croisement de patients.

. Désinfection de tous les cabinets selon les mêmes principes (y compris le Centre de santé de la Croix-Rouge)

. Entente des médecins sur les traitements selon les symptômes des patients pour éviter les problèmes de réapprovisionnement de médicaments en pharmacie.

. Coordination exceptionnelle entre les médecins généralistes et les infirmières qui ont visité les patients plusieurs fois par jour.

Le contrôle renforcé de ces derniers sur le terrain a joué un rôle significatif dans le maintien à domicile de patients dont le nombre auraient pu venir grossir celui des hospitalisations aux urgences.

Sur les 259 appels passés par les Villenogarennois :
31 patients montraient des signes de gravité nécessitant un suivi spécifique
Seuls 6 patients ont été orientés vers le 15
Publié le 11 mai 2020